Our partners
Special Offer

Château de Versailles

Dans le cadre de sa politique de mise en avant du patrimoine local et grâce à un étroit partenariat avec le Château de Versailles, les coureurs du Trail 50km de l'Eco-Trail de Paris® ont participé depuis la 3ème édition à la restauration d'une statue érigée dans le Domaine du Château de Versailles.

S'inscrivant dans un vaste programme de réhabilitation des statues du Parc du Château de Versailles, la statue « Flore » ou « Printemps »  a été restaurée en 2011 afin de lui rendre son éclat passé et surtout pour lui garantir un avenir qui était jusqu'alors compromis. 

Cette année, c'est la statue "Eté" qui doit être restaurée pour un budget de 10 000€. 

Parmi les plus célèbres statues des jardins de Versailles, cette sculpture fait partie de la commande de vingt-quatre statues passée par Colbert à partir de 1674 pour orner le parterre d’Eau devant le Château. La plupart des oeuvres de cette série, pour laquelle le peintre Charles Le Brun avait fourni des modèles dessinés, furent finalement placées sur les rampes du parterre du Nord, où elles sont encore aujourd’hui.

Représentée par une femme plutôt robuste, cette allégorie d’une des quatre saisons de l’année est aussi celle de l’abondance et de la santé. À cet égard, il est frappant de la comparer à L’Hiver de Girardon, qui appartient à la même série.

Cette allégorie appartient à un ensemble consacré aux quatre saisons de l'année, lui-même partie intégrante de la vaste série connue sous le nom de Grande Commande de 1674. Destinée à l'origine à orner le Parterre d'eau, cette dernière comprenait en effet vingt-quatre statues, dont les thèmes universalistes, mais aussi les attitudes, furent inspirés par le peintre Charles Le Brun. Outre les quatre saisons, il s'agissait d'illustrer les quatre heures du jour, les quatre parties du monde, les quatre tempéraments, les quatre genres poétiques, les quatre saisons et les quatre éléments.

Exposé depuis trop longtemps à l’extérieur, ce chef-d’oeuvre est en passe d’être ruiné par l’érosion. Comme toutes les autres statues formant la commande de 1674, celle de L’Été doit être maintenant mise à l’abri à l’intérieur du Château et remplacée par une copie, obtenue par moulage et composée de poudre de marbre.

Un grand merci à tous les Trailers qui de par leur participation permettent la conservation du patrimoine historique de notre pays.

Les Trailers de Paris

www.chateauversailles.fr